POSTER MDI en fil rouge de l’été- VERDUN (1917) les nouvelles armes.

Un premier tableau MDI sur la Grande Guerre. Là encore l’auteur a essayé de mettre le plus possible d’informations pour permettre les apprentissages scolaires quitte à présenter une oeuvre complètement improbable.

DSCN3888

Pourquoi mettre cette scène à Verdun alors qu’en 1917 on va plutôt parler du Chemin des Dames, la bataille de Verdun se déroulant en 1916. Quelles nouvelles armes ? Les masques à gaz portés par les Poilus qui ont effectivement cette forme en 1917, loin des tampons d’ouate au moment où les gaz de combat ont fait leur apparition (1915). En 1917, les Allemands employèrent le gaz moutarde appelé aussi ypérite (pour son utilisation à Ypres). Celui-ci provoquait des brûlures sur le corps, des conjonctivites pouvant amener la cécité et s’il était inspiré des lésions pulmonaires irréversibles. Adolf Hitler fut gazé pendant la Première Guerre ce qui lui fit limiter l’usage des gaz de combats par la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre…

Quant aux chars de combat, ils ne seront vraiment opérationnels qu’en 1918 avec les chars Renault. Ici la représentation d’un char est assez vraie, le dessinateur semblant avoir voulu représenter un blindé Schneider, assez peu maniable et qui tombait souvent en panne. Lire un site parlant de la création des chars depuis l’invention imaginée par Léonard de Vinci.

http://www.lesfrancaisaverdun-1916.fr/theme-char.htm

Poster un commentaire

Classé dans Affiche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.