Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de 36: GRINGOIRE du vendredi 13 novembre 1936

C’est le journal d’extrême-droite GRINGOIRE dans le kiosque de ce vendredi 13 octobre. Mais aucune allusion à cette date, même pour une réclame de la Loterie Nationale. Les époques changent !

dscn9098

Pas l’extrême-droite qui revisite ces chevaux de bataille. Entre autre l’odieuse campagne de calomnie contre un ministre de l’Intérieur du Front Populaire, Roger Salengro sur lequel le journal s’acharne depuis quelques mois. en lui reprochant sans apporter aucune preuve un manque de courage au front 20 ans avant, pendant le Grande Guerre, entr’autre (le journal le traita d’alcoolique et d’homosexuel allant même jusqu’à faire déposer sur la tombe de sa femme, décédée en 1935, un pneu de vélo en guise de couronne mortuaire !)

dscn9100

On comprend mieux ce dessin « humoristique »…

dscn9102

où sont jetés au caniveau avant de l’être dans les camps de concentration nazi, le franc-maçon, les gens de gauche et en premier lieu les communistes et le vélo de ce malheureux Roger Salengro qui se suicidera 5 jours après la parution du titre, le 18 novembre 1936, à bout de force devant tant de méchanceté « gratuite ».

Un journal qui s’en prend aussi à un autre ministre du Front Populaire, Pierre Cot…

dscn9101

contre lequel le journal demande rien de moins que son passage devant le Haute-Cour de la République.

Dans la guerre civile d’Espagne, le choix de GRINGOIRE ne faite guère de doute: le camp républicain est honni et toutes ses sympathies vont aux rebelles.

Un long article d’un envoyé spécial raconte la lutte sur le front du côté d’Oviedo, dans les Asturies, où les Fascistes triomphent.

dscn9117

Suivant les prédictions de Franco, le journal prédit pour très bientôt la chute de Madrid ce qui lui permet d’illustrer son  article avec ce dessin « humoristique » de l’estocade du taureau républicain au visage de Staline par le matador nationaliste (aux traits de Franco)…

dscn9118

en oubliant que la force brutale est plutôt dans l’autre camp !

Autre entrefilet, quelques lignes sur une histoire qui reste de nos jours un serpent de mer:

dscn9103

L’or de la République partant vers Moscou.

Une publicité annonce la parution d’un livre sur les Cadets de l’Alcazar de Tolède qui entrent dans la mythologie et la martyrologie du Fascisme et du Franquisme.

dscn9104

Signé par Brasillach qui sera fusillé en 1945 pour collaboration avec l’Allemagne nazie.

En vrac, l’humour de GRINGOIRE à travers une bande dessinée tout d’abord:

dscn9105

dscn9106

dscn9107

dscn9109

dscn9108

puis une page « Cauchemar » signée DM.

dscn9110

dscn9111

dscn9112

dscn9113

dscn9114

dscn9115

dscn9116

Des dessins pas toujours compréhensibles 80 ans plus tard… et pour le moins pas du tout amusant !

Comme un journal doit bien vivre, cela ne semble pas le gêner de publier sur toute la dernière page cette publicité…

dscn9119

qui le ferait hurler si elle était publiée dans un titre du bord d’en face ! Mais le « Scandale », ils le connaissent, eux !!!

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.