Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du 1er juin 1937

Du cyclisme à la une, Bordeaux-Paris plus précisément. Il s’agit d’une course aujourd’hui disparue des calendriers. Un course inhumaine disaient certains coureurs. De Bordeaux à Paris, c’est tout de même un rallye de plus de 550 km ! En une seule traite ! Les coureurs partaient de nuit de Bordeaux. Ils prenaient les entraîneurs vers le tiers de la course, une petite motocyclette qui leur permettaient d’être abrités. Le reste, c’était à celui qui tiendrait le plus longtemps possible. En 1937, ce fut un Belge totalement inconnu, Joseph Somers.

De grands noms (Lapébie en 1937) participaient à cette course, ce qui n’était plus la cas avant sa disparition en 1988.

D’autres vues:

Le plus grand exploit de cette course fut réalisé en 1965 par Jacques Anquetil, vainqueur le samedi du Critérium du Dauphiné Libéré. Il prit l’avion (de De Gaulle) à Nîmes qui l’emmena à Bordeaux. Quelques heures après, il prenait le départ de Bordeaux et remportait la course une dizaine d’heures plus tard, à la Cipale.

Suite du tennis à Roland-Garros pour les Internationaux de France. On avait laissé les sportifs aux 1/8èmes de finales des Tournois. On les retrouve au niveau des 1/2 finales et finales.
Chez les hommes, les finalistes entre dans le court:

Entrée des finalistes: l’Allemand Henner Henkel et l’Anglais Henry Austin pour une victoire…

…l’Allemand Henkel.

Chez les femmes, voici les finalistes:

Mme Simone Mathieu, la Française et sa concurrente Danoise, Mme Hilde Krahwinkel Sperling.

C’est cette dernière qui reporta la rencontre à l’issue d’un match lénifiant entre 2 joueuses très fortes pour se renvoyer la balle du fond du court.

La grande révélation de ces quinze jours parisiens fut le longiligne français Yvon Pétra, âgé de 21 ans, qui remporta le double l’année suivante et inscrivait son nom à Wimbledon en 1946.

Encore un peu de football avant les grandes vacances et la coupe de l’Exposition (Universelle 1937 s’entend).  C’est l’occasion de voir les 2 meilleurs clubs français affronter des grands d’Europe: les Italiens de Bologne, les Anglais de Chelsea. Sont également de la fête:  les Allemands du V.F.B. Leipzig, les Autrichiens de l’Austria de Vienne, les Hongrois du Phoebus de Bucarest et les Tchèques du Slavia de Prague.

Les résultats:

Quelques vues  de la rencontre OM-Chelsea à Antibes.

La poignée de mains des capitaines.

Le but égalisateur des Anglais.

Les compositions des 2 équipes.

Le nul entre l’OM et Chelsea entraîna un tirage au sort pour désigner le qualifié pour les 1/2 finales et le sort désigna… Chelsea pour jouer le jeudi suivant. On y reviendra.

Pour terminer, une belle photo prise autour du bassin de plongeon de la piscine parisienne des Tourelles avec une entrée dans l’eau parfaite de ce concurrent, le Français Lemaître.

La saison nautique est aussi lancée.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.