Archives de Tag: congés

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE NOUVELLISTE du mercredi 26 mai 1937

Le Nouvelliste du 26 mai 1937 fait son gros titre de 2 événements d’égale valeur: les travaux du Parlement avec 2 sujets au programme: la discussion du budget et l’élection controversée de Jules Moch à Montpellier (après une défaite électorale en juin 1936 dans la Drôme) et l’ouverture de l’Exposition Internationale des Arts et Tchniques appliqués à la vie moderne de 1937.

Quelques photos sur l’ouverture de l’Exposition « Universelle » et l’inauguration de pavillons nationaux:

Celui de la Belgique.

Celui de l’Italie.

Un article sur la séance de la Société des Nations (la S.D.N.) dont le sujet principal est la protestation du gouvernement légitime espagnol suite à l’intervention de troupes étrangères sur son territoire.

M. del Rayo a présenté un mémoire en 8 chapitres. Ce dossier a entraîné une vive réaction de Franco qui se revendique comme le vrai représentant de l’Espagne suite à ses avancées militaires. Le culot du fascisme n’a pas de limites.

Tout comme la partialité du Nouvelliste. Un autre article « De Londres à Guernica et à Valence » (Valencia bien entendu) d’un journaliste qui n’a pas signé mais qui est peut-être le rédacteur en chef du titre.

J’avais consacré un article sur les énormités émises par cet individu qui affirmait que la destruction de la ville était due aux marxistes locaux qui l’avaient incendiée. Rien que cela !

https://unmondedepapiers.com/2014/06/01/guernika-comment-un-journaliste-partial-peut-raconter-des-enormites/

Exit  les avions allemands ! Il fallait oser !

1937, c’est vraiment la première année des congés payés votés en 1936 et qui n’avaient pas pu être mis en place cette année-là. Quand on voit dans des reportages des images de personnes partant en vacances pour illustrer les premier congrès payés, ce sont des filmes datant non pas de 1936 mais plutôt de 1937 ou 1938.
Sur ce journal du 26 mai 1937, on peut lire cet encart:

Un questionnaire destiné aux organismes ou personnes pouvant proposer des lieux de villégiature pour l’été à destination des futurs vacanciers.

 

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 5 septembre 1936

Toujours le duo des revues généralistes Le Monde Illustré et L’Illustration dans le kiosque du 5 septembre.

DSCN5604

A la une, un rassemblement mondial pour la Paix à Bruxelles, autour de lord Robert Cécil. Pas d’article expliquant cette rencontre comme bien souvent dans les magazines de cette époque. Plus anciennement, il arrivait même que les illustrations dans la revue soient collées à un article ne les concernant pas et qu’aucun texte, sinon la légende, n’en dise plus sur le sujet (le Patriote Illustré par exemple).

La situation de cette fin d’été 36 est expliquée dans un article titré Conversations Internationales.

On y voit Mussolini haranguant la foule à Avelino,…

DSCN5605

monté sur le toit d’une voiture, à la fin de manoeuvres militaires, vantant la puissance de l’armée italienne, celle qui connaît les pires difficultés face aux troupes du Négus, en Éthiopie. On voit aussi les journalistes sur le toit d’une camionnette tandis que le Duce semble s’adresser sans micro.

Une nouvelle carte d’Irun…

DSCN5606

presque la même que celle de l’Illustration de la semaine précédente. Une photo de cette région où la guerre fait rage avec….

DSCN5607

dans la région d’Irun, un train blindé des armées gouvernementales, circulant le long de la frontière pour assurer le ravitaillement en munitions des troupes fidèles et pour répondre aux attaques des rebelles.

Des nuages un peu moins noirs aussi sur le monde libre….

DSCN5608

Ceux des chaudières du paquebot français Normandie qui vient de perdre le Ruban Bleu qu’il avait conquis lors de son lancement en 1935. C’est le Queen Mary, son alter-ego britannique qui vient de lui ravir. Le Ruban bleu, c’est le record de la traversée de l’Atlantique, compétition surtout publicitaire créée en 1838. Le Normandie allait reprendre son record pour à nouveau le céder au Queen Mary. Il faut dire que les deux palaces flottants étaient très proches technologiquement parlant mais le Normandie était plus luxueux.

En France, ce sont les congés avec les jeux de la plage qui occupent 2 pages.

DSCN5609

DSCN5610

L’Illustration du 5 septembre, maintenant, dans laquelle la guerre d’Espagne tient une place importante avec pas moins de 4 reportages !

DSCN6242

Premier sujet, La Guerre Fratricide, écrit par Albéric Cahuet. Le journaliste insiste sur la férocité des combats, avec cette forte phrase: La guerre ne tue pas les êtres, elle tue les âmes. Une guerre conventionnelle respecte en général, certaines lois comme l’interdiction de l’assassinat des non-combattants. On en est loin dans ce combat fratricide où les uns vont venger les massacres des autres. Trois images d’une même scène pour illustrer le propos: l’attaque de la colline par les insurgés et les prisonniers républicains.

DSCN6243

Les insurgés montent à l’assaut de la colline où sont retranchés les gouvernementaux qui se rendent; au premier plan un mort. 

Cet épisode se passe dans la front À Somosierra, une centaine de kilomètres au nord de Madrid.

DSCN6244

Après la prise de la colline, les prisonniers sont ramenés dans les lignes insurgées.

DSCN6245

En redescendant la colline, les insurgés ramenant leurs prisonniers passent devant les cadavres des leurs tombés en montant à l’assaut.

Dans son commentaire, le journaliste s’interroge tout de même sur ce qu’il va arriver à ces hommes vaincus, désarmés et mains en l’air, emmenés vers quel destin tragique ? Il ne se fait aucune illusion sur leur sort. Peut-être a-t-il même assisté à leur exécution !

Second sujet, deux pages de photos prises pendant les combats d’Irun et de Saint-Sébastien. Le photo-reporter est du côté  des rebelles.

DSCN6246

DSCN6247

Le bombardement d’Irun, les positions insurgées…. la chute des Républicains en Pays Basque.

Troisième sujet traité du côté gouvernemental comme dit L’Illustration. Ce coup-ci du côté des Baléares tombées aux mains des fascistes. Les troupes gouvernementales viennent de débarquer pour essayer de reconquérir l’île de Majorque.

DSCN6248

Quatrième sujet, suite du reportage de Pierre Ichac en Andalousie et plus précisément à Séville pour une grande procession religieuse pour le 15 août.

DSCN6249

La foule dans les rues du centre de Séville, non loin du parc de l’Alcazar, quartier de San Bernardo, près de la cathédrale que l’on aperçoit derrière l’archevêque préparant les encensoirs.

DSCN6253

Une foule importante prise en photo depuis la Giralda.

DSCN6252

Des scènes de ferveur religieuse…

DSCN6256

DSCN6254

mais les fascistes ne sont pas loin pour récupérer cette ferveur à leur bénéfice, celui des vainqueurs, les généraux Franco et Queipo de Llano.

DSCN6250

Un enfant déguisé en petit phalangiste.

DSCN6251

Des miliciens accompagnant la procession.

Les Maures de Franco, musulmans, sont, eux aussi déguisés en catholiques fervents…

DSCN6255

avec sacré-coeur sur la poitrine et cierges à la main, alors que, là où ils ont été vainqueurs, ils ne se sont pas gênés, sans que personne ne les en empêche, à piller et incendier des églises, et violer des pratiquantes !

DSCN6257

Le drapeau rouge-or-rouge flotte sur l’hôtel de ville de Séville et…

DSCN6258

militaires félons et hiérarchie catholique paradent. Mais Pierre Ichac nous indique que, si Llano semble être plutôt populaire, Franco n’est pas du tout bien accueilli par la foule des fidèles.

Poster un commentaire

Classé dans Revues