Archives de Tag: paquebot

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du mardi 12 octobre 1937.

Du football international à la une de ce numéro du Miroir des Sports du mardi 12 octobre 1937. La France a enfin mis à sa spirale négative de défaites en battant au Parc des Princes la sélection nationale Suisse par 2-1. Une bonne entame de saison footballistique.

Voici donc ce onze français composé de: en haut de G à D: Hasseisser et Jaseront (remplaçants qui ne pouvaient rentrer à l’époque quand le match était commencé), Cazenave, Mattler, Desrousseaux, Bourbotte, Gonzalès, Di Lorto (remplaçant) et le soigneur Panosetti. En bas: Curt Keller, Beck, Courtois, Veinante, Languiller et Delfour. Pas moins de 5 Sochaliens et aucun joueur du Sud.

La double page centrale raconte ce match ainsi que celui de la France B vainqueur de la Suisse B à Lausanne 3-1.

Du rugby international également à l’occasion du Tournoi de l’Exposition à Paris mais sans les Anglo-Saxons ce qui va laisser un boulevard à la France qui aura pour adversaires…

l’Allemagne, l’Italie, la Roumanie, la Hollande… Pas de quoi trembler pour les Bleus !

Du cyclisme sur piste avec des records tentés sur l’anneau du Vigorelli de Milan.

Bizarrerie de la rédaction, on y voit Maurice Archimbaud qui échouera dans sa tentative et pas d’image des Français Richard-Pecqueux qui eut battront le record de l’heure en tandem.

Il faudra attendre la semaine prochaine ! Ci-dessus leur tableau de marche de ce record de l’heure en tandem. Cela vaut bien une page d’humour de Red le dessinateur du Miroir des Sports.

La fin de l’été- début de l’automne, c’est aussi l’occasion de parler des nouveautés automobiles présentées au Salon de l’Automobile de Paris.

Une vue de cette manifestation sous la coupole du Grand Palais.

Une page de boxe avec le retour en France de Marcel Thil après sa victoire aux Etats-Unis.

Sur le pont du Normandie, il pose malgré le sparadrap qui protège une blessure à une arcade sourcilière.

Le Miroir des Sports fait aussi dans la pédagogie en proposant une page d’exercices gymniques pour bien commencer cette nouvelle année sportive.

Il en sera de même dans les numéros suivants.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 25 février 1917

dsc01380

(JOUR 930 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Pour commencer, une vue d’Italie où on plutôt l’habitude de paysage montagnard. Rien de cela aujourd’hui avec ce bateau en golfe de Trieste où le prince héritier vient remonter le moral des troupes et des marins italiens.

Un numéro sans grande idée directrice mais qui va être particulièrement international.
Hommage aux Alsaciens-Lorrains, sujets allemands qui s’engagent dans l’Armée française.

dsc01382

Ici, l’Armée rend hommage au maire de Dannemarie, M. Beck, dont le fils engagé volontaire vient d’être tuyau champ d’honneur. Habituellement les Alsaciens-Lorrains étaient recrutés dans la Légion Etrangère.

Horreur ! les Barbares !

dsc01383

Une double page de portraits de prisonniers allemands, se voulant certainement horribles (Quelques physionomies particulièrement typiques et pittoresques de soldats allemands… dit la légende). Plutôt bien tenus pour des prisonniers de guerre et bien moins « poilus » que nos Poilus !

En Grèce, l’armée favorable au roi (et aux Allemands) se retire en Péloponnèse en traversant le canal de Corinthe.

dsc01384

La vue la plus classique de ce passage aérien au dessus du canal.

Instruction de nouvelles recrues en Russie.

dsc01386

Dans la neige et le froid. On nous présente cela comme des scènes de guerre… mais cela ne « fait » pas très vrai !

Ces soldats britanniques , eux, c’est de la chaleur qu’ils doivent se prémunir. Nous sommes en Irak et les troupes anglaises reprennent leur marche en avant face aux Turcs, le long du Tigre. Après la chute de leur camp retranché à Kut-el-Amara (160 km au sud-est de Bagdad), le 19 avril 1916, les Britanniques se sont réorganisés et leur puissante attaque des 22 et 23 février 1917 leur permettra de reprendre définitivement la ville.

dsc01387

On n’en est pas encore là avec la lenteur des informations dans la presse française mais les Turcs subissent des revers sur ce terrain d’opération.

Par contre, apparition d’un taube survolant un ring improvisé de boxe crée une belle panique chez les acteurs et spectateurs !

dsc01388

Une manifestation patriotique à Londres avec fanfare, certainement pour recruter des volontaires pour le front français.

dsc01390

Pour terminer, les Etats-Unis en plusieurs dossiers:

1- la découverte d’un puissant émetteur radio dan une île du New Jersey, l’île Hickory,…

dsc01381

… un émetteur capable de communiquer des informations jusqu’en Allemagne ! Une belle réalisation des espions allemands soutenus par les émigrés américains venant d’Allemagne et représentant une forte diaspora.

2-les rescapés du paquebot SS California coulé par un sous-marin U-boat allemand lors de sa liaison commerciale entre Glasgow et New York, le 7 février 1917.

dsc01385

De retour en Ecosse, les survivants sont pris en charge et les marins rescapés touchent leur paie aux bureaux de la compagnie Anchor Line. Cette acte de piraterie coutera la vie à 5 personnes lors de l’explosion des 2 torpilles envoyés par le sous-marin, puis celle de 36 autres voyageurs et membres de l’équipage lors d l’évacuation du bateau. Le paquebot avait été lancé en 1907.
3-le lancement en grande pompe du chantier du futur super-cuirassé « California » (lui aussi) dans les chantiers navals de Mare Island en Californie.

dsc01389

Commandé le 28 décembre 1915, il verra sa quille posée le 25 octobre 1916. Il ne connaîtra pas le feu pendant la Première Guerre Mondiale puisqu’il sera lancé le 20 novembre 1919. Par contre, il sera coulé sans pouvoir se défende lors de la première bataille à laquelle il assistera, l’agression japonaise de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, entraînant les Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale. Renfloué, il sera tout de même actif dans la bataille du Pacifique en 1944.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 5 septembre 1936

Toujours le duo des revues généralistes Le Monde Illustré et L’Illustration dans le kiosque du 5 septembre.

DSCN5604

A la une, un rassemblement mondial pour la Paix à Bruxelles, autour de lord Robert Cécil. Pas d’article expliquant cette rencontre comme bien souvent dans les magazines de cette époque. Plus anciennement, il arrivait même que les illustrations dans la revue soient collées à un article ne les concernant pas et qu’aucun texte, sinon la légende, n’en dise plus sur le sujet (le Patriote Illustré par exemple).

La situation de cette fin d’été 36 est expliquée dans un article titré Conversations Internationales.

On y voit Mussolini haranguant la foule à Avelino,…

DSCN5605

monté sur le toit d’une voiture, à la fin de manoeuvres militaires, vantant la puissance de l’armée italienne, celle qui connaît les pires difficultés face aux troupes du Négus, en Éthiopie. On voit aussi les journalistes sur le toit d’une camionnette tandis que le Duce semble s’adresser sans micro.

Une nouvelle carte d’Irun…

DSCN5606

presque la même que celle de l’Illustration de la semaine précédente. Une photo de cette région où la guerre fait rage avec….

DSCN5607

dans la région d’Irun, un train blindé des armées gouvernementales, circulant le long de la frontière pour assurer le ravitaillement en munitions des troupes fidèles et pour répondre aux attaques des rebelles.

Des nuages un peu moins noirs aussi sur le monde libre….

DSCN5608

Ceux des chaudières du paquebot français Normandie qui vient de perdre le Ruban Bleu qu’il avait conquis lors de son lancement en 1935. C’est le Queen Mary, son alter-ego britannique qui vient de lui ravir. Le Ruban bleu, c’est le record de la traversée de l’Atlantique, compétition surtout publicitaire créée en 1838. Le Normandie allait reprendre son record pour à nouveau le céder au Queen Mary. Il faut dire que les deux palaces flottants étaient très proches technologiquement parlant mais le Normandie était plus luxueux.

En France, ce sont les congés avec les jeux de la plage qui occupent 2 pages.

DSCN5609

DSCN5610

L’Illustration du 5 septembre, maintenant, dans laquelle la guerre d’Espagne tient une place importante avec pas moins de 4 reportages !

DSCN6242

Premier sujet, La Guerre Fratricide, écrit par Albéric Cahuet. Le journaliste insiste sur la férocité des combats, avec cette forte phrase: La guerre ne tue pas les êtres, elle tue les âmes. Une guerre conventionnelle respecte en général, certaines lois comme l’interdiction de l’assassinat des non-combattants. On en est loin dans ce combat fratricide où les uns vont venger les massacres des autres. Trois images d’une même scène pour illustrer le propos: l’attaque de la colline par les insurgés et les prisonniers républicains.

DSCN6243

Les insurgés montent à l’assaut de la colline où sont retranchés les gouvernementaux qui se rendent; au premier plan un mort. 

Cet épisode se passe dans la front À Somosierra, une centaine de kilomètres au nord de Madrid.

DSCN6244

Après la prise de la colline, les prisonniers sont ramenés dans les lignes insurgées.

DSCN6245

En redescendant la colline, les insurgés ramenant leurs prisonniers passent devant les cadavres des leurs tombés en montant à l’assaut.

Dans son commentaire, le journaliste s’interroge tout de même sur ce qu’il va arriver à ces hommes vaincus, désarmés et mains en l’air, emmenés vers quel destin tragique ? Il ne se fait aucune illusion sur leur sort. Peut-être a-t-il même assisté à leur exécution !

Second sujet, deux pages de photos prises pendant les combats d’Irun et de Saint-Sébastien. Le photo-reporter est du côté  des rebelles.

DSCN6246

DSCN6247

Le bombardement d’Irun, les positions insurgées…. la chute des Républicains en Pays Basque.

Troisième sujet traité du côté gouvernemental comme dit L’Illustration. Ce coup-ci du côté des Baléares tombées aux mains des fascistes. Les troupes gouvernementales viennent de débarquer pour essayer de reconquérir l’île de Majorque.

DSCN6248

Quatrième sujet, suite du reportage de Pierre Ichac en Andalousie et plus précisément à Séville pour une grande procession religieuse pour le 15 août.

DSCN6249

La foule dans les rues du centre de Séville, non loin du parc de l’Alcazar, quartier de San Bernardo, près de la cathédrale que l’on aperçoit derrière l’archevêque préparant les encensoirs.

DSCN6253

Une foule importante prise en photo depuis la Giralda.

DSCN6252

Des scènes de ferveur religieuse…

DSCN6256

DSCN6254

mais les fascistes ne sont pas loin pour récupérer cette ferveur à leur bénéfice, celui des vainqueurs, les généraux Franco et Queipo de Llano.

DSCN6250

Un enfant déguisé en petit phalangiste.

DSCN6251

Des miliciens accompagnant la procession.

Les Maures de Franco, musulmans, sont, eux aussi déguisés en catholiques fervents…

DSCN6255

avec sacré-coeur sur la poitrine et cierges à la main, alors que, là où ils ont été vainqueurs, ils ne se sont pas gênés, sans que personne ne les en empêche, à piller et incendier des églises, et violer des pratiquantes !

DSCN6257

Le drapeau rouge-or-rouge flotte sur l’hôtel de ville de Séville et…

DSCN6258

militaires félons et hiérarchie catholique paradent. Mais Pierre Ichac nous indique que, si Llano semble être plutôt populaire, Franco n’est pas du tout bien accueilli par la foule des fidèles.

Poster un commentaire

Classé dans Revues