Archives de Tag: Normandie

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 37: LE MIROIR DES SPORTS du mardi 12 octobre 1937.

Du football international à la une de ce numéro du Miroir des Sports du mardi 12 octobre 1937. La France a enfin mis à sa spirale négative de défaites en battant au Parc des Princes la sélection nationale Suisse par 2-1. Une bonne entame de saison footballistique.

Voici donc ce onze français composé de: en haut de G à D: Hasseisser et Jaseront (remplaçants qui ne pouvaient rentrer à l’époque quand le match était commencé), Cazenave, Mattler, Desrousseaux, Bourbotte, Gonzalès, Di Lorto (remplaçant) et le soigneur Panosetti. En bas: Curt Keller, Beck, Courtois, Veinante, Languiller et Delfour. Pas moins de 5 Sochaliens et aucun joueur du Sud.

La double page centrale raconte ce match ainsi que celui de la France B vainqueur de la Suisse B à Lausanne 3-1.

Du rugby international également à l’occasion du Tournoi de l’Exposition à Paris mais sans les Anglo-Saxons ce qui va laisser un boulevard à la France qui aura pour adversaires…

l’Allemagne, l’Italie, la Roumanie, la Hollande… Pas de quoi trembler pour les Bleus !

Du cyclisme sur piste avec des records tentés sur l’anneau du Vigorelli de Milan.

Bizarrerie de la rédaction, on y voit Maurice Archimbaud qui échouera dans sa tentative et pas d’image des Français Richard-Pecqueux qui eut battront le record de l’heure en tandem.

Il faudra attendre la semaine prochaine ! Ci-dessus leur tableau de marche de ce record de l’heure en tandem. Cela vaut bien une page d’humour de Red le dessinateur du Miroir des Sports.

La fin de l’été- début de l’automne, c’est aussi l’occasion de parler des nouveautés automobiles présentées au Salon de l’Automobile de Paris.

Une vue de cette manifestation sous la coupole du Grand Palais.

Une page de boxe avec le retour en France de Marcel Thil après sa victoire aux Etats-Unis.

Sur le pont du Normandie, il pose malgré le sparadrap qui protège une blessure à une arcade sourcilière.

Le Miroir des Sports fait aussi dans la pédagogie en proposant une page d’exercices gymniques pour bien commencer cette nouvelle année sportive.

Il en sera de même dans les numéros suivants.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le TOUR DE FRANCE 1913 dans la revue « Le Plein Air » 3/6

Ça y est le Tour de France 1913 est parti. Le numéro de Plein Air du 3 juillet l’atteste puisque la une est faite d’une photo de la course prise lors de la première étape Paris-Le Havre via Dieppe soit tout de même 388 km. Une bonne mise en jambes.

dsc00861

Les coursiers sont ensembles, les spectateurs endimanchés présents au bord de la route. Casquettes et canotier sont de sortie. La vue a été prise près d’Eu où se trouvait le contrôle.

Les 2 pages intérieures consacrées à la course sont illustrées de photographies intéressantes, prises sur le vif.
Tout d’abord le départ, place de la Concorde, alors que le jour n’est pas encore levé. Sûr que pour faire presque 400 bornes, il vaut mieux prévoir de la marge.

dsc00863

Octave Lapize, le vainqueur du Tour 1910, attend sagement qu’on lui donne l’autorisation de rouler.

dsc00864

Le jour est arrivé et on retrouve forcément le peloton bloqué à un passage à niveau que quelques resquilleurs essaient de franchir pour semer ainsi leurs adversaires retardés.

dsc00867

Après Clermont, lieu du passage à niveau en question, le groupe s’est reformé.

dsc00865

A Montdidier, une première musette attend les coursiers. Ici Duboc prend la musette à la volée.

dsc00866

A Amiens, le peloton passe sous un passage aérien spécialement installé pour les spectateurs du… futur Grand Prix de l’Automobile Club de France.

dsc00868-1

Souvenez-vous de cette photo, on en reparlera dans quelques jours ! Le Plein Air parle déjà de cette course, la plus importante de l’année pour le sport automobile.

dsc00872-1

On y revoit Boillot, le future vainqueur de la montée du Mont-Ventoux, à gauche et Coux de retour d’Indianapolis.

Suite et fin de l’étape du Tour.

Encore une vingtaine de coureurs en tête au ravitaillement d’Eu:

dsc00869-1

Plus que 3 devant au Tréport, dans ce virage bien marqué.

dsc00870-1

La foule est considérable à cet endroit. Ce sera la dernière photo de cette étape. On ne verra rien de l’arrivée au Havre. On pourra seulement lire le classement de l’étape:

dsc00871

L’Italien Micheletto prendra la tête du classement grâce à sa victoire et en ne marquant qu’un seul point. Mais il arrivera avec Buysse, Masselis, Lauwers, Salmon , Niedergang et Defraye. Le 39ème arrivera avec une heure de retard, ce qui n’est pas très important pour un classement général aux points.Par contre, des 140 partants, 29 sont déjà rentrés chez eux ! Une belle hécatombe !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 4 septembre 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 397 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Une couverture déjà vue quelque part, certainement dans le Miroir il y a quelques semaines. Un tirailleur sénégalais blessé et (bien) soigné à l’hôpital américain. Cela semble normal mais les journaux insistent sur ce fait.

Une image d’un ballon captif d’observation gonflé avant son envol:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les observateurs dans la nacelle devaient être des proies faciles à la merci de la chasse adverse.

Nouvelle innovation que cette fronde pour le jet de grenades:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il devait falloir une certaine dextérité pour éviter que le jet ne se retourne contre le camp du lanceur.

Toujours la guerre des mines, certainement du côté de Vauquois avec le désastre environnemental causé par cette arme:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

doublé d’une catastrophe humaine:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mais n’est-ce pas le propre de la guerre ?

Double page sur une plage de Trouville, nous dit-on, bien loin du front, mais où la guerre est aussi présente.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Commençons par le comique avec ces nouvelles recrues s’entraînant à creuser des tranchées dans le sable de la plage.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Plus sérieusement, les blessés nombreux dans la région se soignent par des bains de mer…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

entourés de l’agréable présence  féminine de baigneuses.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Certains en profitent pour faire commerce de l’artisanat de tranchée qu’ils ont pu fabriquer: bagues, briquets…

 Une dernière image que celle d’une autre innovation dans le diagnostic des blessures…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les Rayons X, utilisation qui semble aller de soi pour le commentateur de la photo alors que l’on sait que Marie Curie eut un mal fou à imposer cette nouvelle technique de recherche des éclats de métal dans les corps des blessés auprès du personnel médical militaire, masculin et très conservateur.

Poster un commentaire

Classé dans Revues