Il y a 80 ans… le TOUR de FRANCE 1938…LE PETIT DAUPHINOIS du mardi 19 juillet.

Plutôt la page du Petit Dauphinois traitant de l’arrivée des coureurs au Stade-Vélodrome de Marseille à une époque où le Vélodrome recevait des réunions cyclistes. C’est Bartali qui l’emporte au sprint. Le vainqueur du Tourmalet sait aussi aller vite sur la piste. Une autre époque. Avec cette victoire, Gino se rapproche de Vervaecke au classement général en reprenant une minute de bonification.2’45 » séparent encore le Belge de l’Italien.

Au départ de Perpignan, Vervaecke se rappelle qu’il est dans un pays de vignes. Il avale goulument une belle grappe sous l’oeil de Georges Briquet.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.