Archives de Tag: Etat Français

Quand la France était aussi couverte de CAMPS…

…et Loriol en Drôme rend hommage à l’un d’eux, le Camp de Travailleurs Etrangers de leur commune.

Sous le titre:

CAMP D’INTERNEMENT DE LORIOL

(septembre 1939-mars 1941)

Voici le texte:

Ici, dans une ancienne usine de produits chimiques a été installé un camp d’internement où ont été emprisonnés quelques 500 étrangers, des « indésirables » antifascistes, juifs et 26 Drômois, syndicalistes, communistes, anarchistes. Certains ont été déportés, quelques-uns ont péri dans les camps d’extermination nazis. Nombre d’entre eux ont participé à la Résistance française.

Tout est dit dans le texte. Des camps semblables étaient implantés à Montélimar, à Crest. L’usine a été rasée il y a une quinzaine d’année, il en restait un hangar situé de l’autre côté de la déviation de Loriol qui est venu s’installer là, bien après le camp de Travailleurs Etrangers. Les étrangers, toujours la faute des étrangers quand on a des problèmes…

Poster un commentaire

Classé dans Mémorial

COLLABORATION: un tract à la gloire de la RÉVOLUTION NATIONALE.

Un tract imprimé uniquement au recto à la gloire de la Révolution Nationale imprimé à Tunis et certainement distribué dans cette ancienne colonie (protectorat pardon) avant la Libération du pays par les Américains.

En haut l’abominable république et sa devise perverse Liberté-Egalité-fraternité et en dessous le monde rêvé par les Fascistes de Vichy, adepte de la Révolution Nationale et de sa devise Travail- Famille- Patrie.

La République asservie par les partis et le capitalisme étranger (bien sûr), la République horriblement égalitaire où la Fraternité n’est qu’un leurre puisque la lutte des classes mène à la haine et à la misère.

A l’opposé, la Révolution Nationale amènera du travail à tous (dans les usines d’armement du reich pour certains). la famille sera au centre de la société (un papa, une maman 70 ans avant les grenouilles de bénitiers de Boutin et consort) et la Patrie au dessus de tout, une patrie occupée, pillée ce qui ne dérange pas du tout les auteurs de ces lignes puisque c’est la faute de la Gueuse.

Vive la Gueuse.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

COLLABORATION: le B.A.-BA du Fascisme à la Française sous Pétain.

Une feuille imprimée recto-verso sur un papier pelure, aussi léger que le niveau intellectuel du contenu. deux pages donc qui résument la pensée politique du Régime de Vichy guidé par son chef, le Maréchal autoproclamé, autant autoproclamé que fut son appellation de « Vainqueur de Verdun » alors que le vainqueur de Verdun fut Nivelle. N’oublions pas que Pétain quitta le commandement du front à Verdun le 16 avril 1916, loin du terme d’une bataille qui dura jusqu’en décembre 1916 !

Mais quand on a un chef sous la main, pardon un Chef, il faut lui inventer une Légende.

Car ces deux pages ne sont rien d’autre que la définition du Fascisme à la Française que reconnaissent encore de nos jours les tenants d’extrême-droite même lorsqu’ils se font appeler Patriotes.

Le bras armé de cette Révolution Nationale était la Légion, pas celle des Volontaires mais celle des Combattants, en un mot les associations d’anciens combattants de la Grande Guerre revues à la sauce de Vichy.

Le crédo des fascistes français:

La Légion défend l’unité de la France sauf bien sûr celle de la Zone Occupée par les Allemands et celle annexée tout bonnement, l’Alsace et la Lorraine.
La réécriture de l’Histoire… en expurgeant tout ce qui dérange, la Révolution de 1789, la vraie révolution, les mouvements ouvriers…, la libération du prolétariat (et des femmes de nos jours- on le verra plus loin).

Le culte du Chef (celui en place puisqu’il s’est choisi), de la Famille, du Travail et de la Patrie, le culte des valeurs ancestrales  et l’encadrement de la Jeunesse.

La défense d’une économie où collaborent l’intelligence, le travail et le capital (vaste programme), le paternalisme dans les rapports entre ouvriers et patrons.

La défense de l’agriculture et des petites entreprises, programme commun à tous les candidats depuis la nuit des temps…

Le mérite (la Valeur est employé) pour les fonctionnaires et la restauration du rôle de l’instituteur, du professeur (on est loin de Sarkozy).

Une nouvelle Europe autour de l’Allemagne (bien que ce ne soit pas dit)…et bien sûr, la lutte des nuisibles « étrangers » bien entendu …

les Francs-Maçons, les Communistes, les démocrates, les Juifs, les Gaullistes et le capitalisme international… donc à peu près… tout le monde sauf les Fascistes.
Ça ne vous rappelle pas quelques programmes plus récents ?

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

PROPAGANDE DE VICHY: un grand poster sur la RELÈVE (automne 1942)

Une grande page imprimée uniquement au recto. Format page de journal, peut-être le Nouvelliste, le grand quotidien lyonnais qui se vautra dans la Collaboration et l’apologie du fascisme pendant l’Etat Français. Le titre: L’ACTUALITÉ PHOTOGRAPHIQUE.

On peut dater ce vieux papier d’octobre 1942, plutôt la première quinzaine. En effet, une photo montre l’inauguration de la Foire Internationale de Lyon qui dut avoir eu lieu de fin septembre à début octobre 1942. Cette foire fut une vitrine de la Collaboration, événement orchestré par le Régime de Vichy et les services de la propagande du Reich, pour prouver aux Français que tout allait bien dans le meilleur des mondes ! Avec un certain succès puisqu’en 1941 comme en 1942, il y eut pas moins de 600 000 visiteurs dont la 5/6ème ayant acquitté leur billet d’entrée.

On y voit aussi Pétain, Darlan et Laval présider une prise d’armes…

…d’un gouvernement sans armée.

Mais le sujet principal de ce poster est la Relève. C’est ce deal que Laval passa avec gauleiter Fritz Sauckel responsable de la main d’oeuvre immigrée du Reich: 3 travailleurs français partis en Allemagne contre 1 prisonnier de guerre français libéré. Cette collaboration commença en mai 1942.

On y voit un groupe de travailleurs s’apprêtant à prendre le train pour l’Allemagne…

…suis embrassant leur progéniture…

…sous l’oeil des objectifs des appareils photographiques complaisants tandis que des prisonniers libérés retrouvent les leurs avec moult embrassades…

…toujours sous le regard indiscret de ces mêmes appareils photographiques. Malgré cela, malgré ces pages à l’eau de rose un tantinet bisounours (uchronie volontaire), rien n’y fit et les travailleurs français ne partirent pas pour le Reich. Il fallut passer à l’étape supérieure, celle des départs contraints et forcés que l’on appela le S.T.O. comme Service du Travail Obligatoire. L’ordonnance qui institua cette ignominie fut prise le 16 février 1943.

 

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

Une CARTE NATIONALE D’IDENTITÉ datant de l’ETAT FRANÇAIS

C’est-à-dire de l’époque de Vichy, de la Collaboration. Certaines cartes au début, ont été produites avec du matériel ancien datant de la République et au second semestre 1940, en 1941, on pouvait lire encore sur le tampon RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ici, pas de doute, en août 1944, le régime a changé et la République a disparu… pas pour longtemps puisque dans l’Eure, les Libérateurs approchent.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le tampon officiel avec la francisque.

Pour le reste, le document est assez proche de ce que l’on connaît de nos jours, les références raciales et religieuses n’étant pas mentionnées ici, les citoyens de confession israélite ne pouvant avoir la nationalité française.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

A noter que le numéro de Sécurité Sociale semble avoir été rajouté en bas de la première page au moment où le gouvernement issu de la Libération a appliqué le programme du Conseil National de la Résistance avec la création de la Sécu.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers

Un CERTIFICAT de RECENSEMENT un peu particulier

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Se faire recenser est obligatoire: lors d’une campagne de recensement pour que l’Etat travaille en prospective, lors de ses 16 ans pour la journée citoyenne maintenant, en vue du service militaire jadis… Mais ici, ce vieux papier était délivré par le Régime de Vichy comme l’entête l’atteste:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La Loi  promulguée le 4 septembre 1942 obligeait les jeunes hommes à se faire recenser en vue de partir travailler en Allemagne dans le cadre du S.T.O., le Service de Travail Obligatoire. Officiellement, c’était ce qu’on appelait « la Relève » et en même temps qu’un jeune français partait un autre jeune, prisonnier de guerre celui-là, devait rentrer au pays. Chose tout à fait théorique. Réellement, le IIIème Reich avait besoin de personnel pour faire tourner ses usines, les Allemands étant dans les armées.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous sommes à Saint-Marcel-les-Valence, tout près de la Préfecture de la Drôme et un jeune homme C.F. est allé se faire inscrire à la Mairie, comme la loi l’y obligeait.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Nous sommes le 22 mars 1943 et ce printemps annonce de gros nuages noirs pour ce garçon. Car contrairement à la propagande vichyste, ce n’était pas un voyage d’agrément que de s’en aller travailler pour le Reich: conditions précaires, bombardements alliés incessants, brimades, malnutrition. Certes, ce n’était pas les conditions des déportés des camps de concentration mais les jeunes qui partirent obtinrent à leur retour la carte de Déporté du Travail.

C.F. partit-il? passa-t-il entre les mailles du filet? ou rejoignit-il un maquis proche, c’est-à-dire le Vercors, comme le firent des milliers de jeunes qui préférèrent la clandestinité à cette déportation.

Car la conséquence première de cette Loi du 4 septembre 1942 fut de remplir les campagnes de réfractaires qui devinrent des maquisards. Quitte de se cacher, autant que ce soit utile !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers