Quand la France était aussi couverte de CAMPS…

…et Loriol en Drôme rend hommage à l’un d’eux, le Camp de Travailleurs Etrangers de leur commune.

Sous le titre:

CAMP D’INTERNEMENT DE LORIOL

(septembre 1939-mars 1941)

Voici le texte:

Ici, dans une ancienne usine de produits chimiques a été installé un camp d’internement où ont été emprisonnés quelques 500 étrangers, des « indésirables » antifascistes, juifs et 26 Drômois, syndicalistes, communistes, anarchistes. Certains ont été déportés, quelques-uns ont péri dans les camps d’extermination nazis. Nombre d’entre eux ont participé à la Résistance française.

Tout est dit dans le texte. Des camps semblables étaient implantés à Montélimar, à Crest. L’usine a été rasée il y a une quinzaine d’année, il en restait un hangar situé de l’autre côté de la déviation de Loriol qui est venu s’installer là, bien après le camp de Travailleurs Etrangers. Les étrangers, toujours la faute des étrangers quand on a des problèmes…

Poster un commentaire

Classé dans Mémorial

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.