Archives de Tag: Rome

ll y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 24 novembre 1918

Toujours ce retard dans les articles du Miroir avec la vie réelle. Ainsi, ce 24 novembre, alors que la guerre est finie depuis 12 jours, on voit à la une Foch amenant à la Conférence Interalliés la Convention d’Armistice… Du retard à l’allumage !

Pas de photo de signature de l’armistice ! Alors, les lecteurs du Miroir se contenteront de dessins…

…l’arrivée des plénipotentiaires allemands en voitures automobiles et les acteurs de cette scène historique dans le wagon de Rethondes.

En Allemagne, les premiers vaincus sont les Hohenzollern.

Le secrétaire du Reich annonce du haut de l’escalier du Reichstag leur déchéance.

A gauche Guillaume II l’empereur déchu, à droite son fils, le Kronprinz qui ne régnera pas.

L’étoile montante du Reich: Friedrich Ebert.

Nommé Chancelier le 9 novembre, il sera Président du Reich de la République de Weimar en février 1919.

Des vues bien réelles celles-là des scènes d’allégresse à Paris, le 11 novembre, après que la nouvelle de la signature de l’Armistice soit tombée.

La cour intérieure du Palais-Bourbon est envahie par la foule pour acclamer Clemenceau.

Mêmes scènes d’enthousiasme collectif place de la Concorde, près de la statue de Strasbourg.

Autres photos sur le même sujet prise dans les rues de Paris.

Ci-dessus, ce n’est pas Paris mais Rome qui connaît les mêmes épisodes festifs.

Quelques mots sur des découvertes faites par les troupes françaises avançant maintenant sans opposition.

Des camouflages originaux: un arbre déguisé en poste d’observation, un trou d’obus aménagé.

On a retrouvé la tombe de Roland Garros, l’aviateur, abattu en duel contre des Fokkers allemands le 5 octobre 1918. Elle est située dans le cimetière de Vouziers, dans les Ardennes, non loin du lieu du crash. Sa sépulture ne sera pas déplacée après-guerre.

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 25 mars 1917

dsc01683

(JOUR 965 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Tsar et le Tsarévitch à la une de ce numéro du Miroir du 25 mars 1917. Non ! Car le Tsar a abdiqué et a désigné le grand-duc Michel Alexandrovitch Romanov pour lui succéder. Cela s’est passé en février et au début du mois de mars. La Révolution est en marche et le Miroir est bien obligé de l’admettre.

Devant la difficulté du journal de montrer les « succès » de l’armée russe sur le front de l’est puisque les Russes sont en pleine déconfiture… le magazine va faire le tour du monde des fronts annexes…

En Irak, les Britanniques viennent de prendre Bagdad et cette victoire précipite le démantèlement de l’Empire Ottoman.

dsc01684

Des vues de Bagdad reprise le 11 mars dernier. Pour une fois les nouvelles n’ont que 2 semaines de retard dans le Miroir !

dsc01685

Ce sont les troupes commandées par le général Frédérick Stanley Maude qui ont réussi à faire ce que les Britanniques avaient jusque là échoué. Maude décèdera en novembre 1917 de la malaria comme une grande partie du Corps Expéditionnaire Britannique.

Après l’Asie, l’Afrique et comme la semaine dernière, les défaites allemandes dans leurs colonies africaines.

dsc01686

Ce sont les Belges qui ici se distingue, partis de leur proche Congo.

Plus près de chez nous, l’Italie et cette photographie prise sur une place de Rome montrant les immenses apples au peuple à souscrire à l’emprunt national pour financer l’effort de guerre.

dsc01687

C’est au dernier de l’emprunt que cette photo a été prise et il est annoncé que cette souscription a reçu un bon accueil des épargnants.

Au Royaume-Uni maintenant avec 2 pages et 6 photos pour montrer le travail des femmes dans les ateliers et usines d’armement pour remplacer les hommes partis au front.

dsc01688

Au travail dans les usines…

dsc01689

et sur les lieux de repos de celles-ci.

Une dernière image du front d’Orient d’un numéro qui a oublié le front occidental: une course de tortues lors d’un moment de repos sur le front d’Orient en Macédoine.

dsc01690

Sans conteste, du déjà vu !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

JEUX: on s’est essayé à MARE NOSTRUM-LES GUERRES PUNIQUES avec PRESTON

Samedi 3 décembre, on a failli aller s’essayer à une des énigmes de l’ESCAPE GAME de Villeneuve-lèz-Avignon mais  la gastro a eu raison de Marie… Ce ne sera que partie remise. Le soir à Ancone, pour le lancement des illuminations de Noël, je rencontre Preston exceptionnellement de retour au pays. Rendez-vous est pris pour le soir et se coller à la version de MARE NOSTRUM  à 2: les Guerres Puniques.

Petit échauffement avec 2 manches de DUEL, version de 7-WONDERS à 2.

dsc00448

Une première manche pendant laquelle Preston refait le coup de la collection des cartes bleues. Il nous avait laminé dans une version à 3 ou 4 de 7-WONDERS, il y a quelque temps, de cette manière ! Cela se reproduit ce soir-là, la preuve:

dsc00457

avec un genre de 32-3 juste aux cartes bleues ! J’avais portant fait 4 Merveilles !

Revanche obligatoire et je gagne avant la limite en construisant 6 technologies.

Passons au clou de la soirée: les Guerres Puniques.

dsc00455

Il s’agit d’une série de conflits entre:

dsc00451

et

dsc00452

quoiqu’historiquement, César et Hannibal Barca ne se soient pas croisés car ayant vécu à des époques différentes. Hannibal c’est le général carthaginois connu pour ses éléphants de combat qui l’accompagnèrent de Carthage à Rome via la péninsule ibérique, la traversée du Rhône.

Deux nouveautés intéressantes pour un combat à 2:

-la présence lors des échanges de ressources (première phase) d’un marché extérieur avec 3 richesses tirées au hasard dans les ressources Bien Légendaire (pour les villes légendaires).

-la possibilité de garder en réserve à chaque tour 2 Or à côté de 2 Impôts.

-la présence de Barbares

dsc00456

que chaque joueur peut activer à ses côtés à chaque tour moyennant finances comme tout bons mercenaires (Or ou Impôt).

Ces nouveautés rendent les parties fort intéressantes en amenant de nouvelles possibilités. A l’avant-dernier tour, Preston devient maître des 3 ordres: commerce, politique et militaire mais doit mais la règle du jeu  à 2, c’est tenir 1 tour complet en cette position.

J’arrive à le contrer en lui prenant le maître politique par des achats dans ce domaine, puis au tour suivant une série de combats homériques: malgré une défaite à Syracuse, une contre-attaque de barbares téléguidée par mes soins affaibli les Romains et une contre-attaque des Carthaginois reprend la ville de Sicile. Reste à remporter la victoire instantanée avec 12 ressources différentes lors de la phase suivante des achats !

Belle empoignade. A renouveler !

dsc00450

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

Une SOIRÉE chez FRED: RES PUBLICA ROMANA pour public averti exclusivement !

Fred, Sylvain, Marie et moi pour cette soirée chez Fred qui consista principalement à fourrer le nez dans les règles pour trouver la bonne réponse à la subtile question qui se posait à nous, et cela un bon tiers du temps. Les règles du jeu RES PUBLICA ROMANA que Fred avait eu l’idée de nous proposer.

DSCN3930

Res Publica Romana version moderne.

Un jeu coopératif car il faut gérer cette République Romaine en maintenant les équilibres: celui du peuple qui peut se révolter, celui des guerres extérieures qu’il faut gagner, le budget pour éviter la faillite… et dans le même temps, essayer de faire progresser ses sénateurs pour que l’un d’entre eux, éventuellement, devienne Premier Consul et pourquoi pas Dictateur. Etre gentil avec les autres d’une part et tout de même essayer de les avoir sans que cela ne se voit trop ! Quel monde !
Alors, tous les coups sont permis, les promesses qu’on ne tient pas, les complots et autres tentatives d’assassinat qu’il faut déjouer, les coups plus ou moins tordus qu’il faut tenter ou essayer de prévenir suivant le côté où l’on se trouve…

On le voit, un jeu très complet mais extrêmement complexe à l’instar…

DSCN3927

du plateau de jeu avec tout plein de zones dont aucune ne peut être négligée.

Les 2 premiers tours avant les pizzas en 2 heures, rien que ça… et la suite guère plus rapide. Pourtant Fred avait lu les règles, Sylvain essayé et moi survolé la règle du jeu de 1992 qui ne diffère guère de la version récente.

Devant soi, des consuls…

DSCN3929

dont certains appartiennent à de grandes familles, mais qui peuvent rejoindre un adversaire à tout moment…

DSCN3928

une table bien remplie où il est quelquefois difficile d’aller voir ce que l’autre possède à l’autre bout de celle-ci… Et encore nous ne jouions qu’à 4 (car ce jeu est prévu pour aller jusqu’à 6).

Marie abandonna à minuit, nous autres, un tour plus tard, la partie devenant déséquilibrée de par le départ d’un joueur.

A refaire assez rapidement mais cela ne devrait pas se produire avec la très proche arrivée d’un bébé chez notre hôte.

DSCN3932

Des Publica Romana dans la version 1992 de ma ludothèque.

Poster un commentaire

Classé dans Jeux