Archives quotidiennes : 03/05/2014

Comment les minutes d’une section d’un Groupe Socialiste racontent la naissance du Parti Communiste…

… sur un cahier trouvé à Alixan le 1er Mai, un signe!

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il contient les comptes-rendus des réunions de la section du groupe socialiste de Tenay, dans l’Ain, petite ville à mi-chemin d’Ambérieu et Belley. Ce groupe socialiste est créé le 15 octobre 1919, au sortie de la guerre, à une époque où Tenay comptait 5 fois plus d’habitants qu’aujourd’hui grâce aux nombreuses usines textiles. Cette section adhère donc à la SFIO.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Tout de suite la section compte 22 membres.

Très vite se pose la question débattue le 2 janvier 1920: choisir l’orientation politique du parti à savoir adhérer à la 2ème Internationale ou opter pour la (jeune) 3ème Internationale…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

… c’est-à-dire soit rester socialiste (mais la SFIO est dénigrée car la 2ème Internationale a accepté la guerre en 1914 après l’assassinat de Jaurés et collaboré au gouvernement d’Union Nationale), soit adhérer à la 3ème Internationale née après la victoire des Bolchéviks en Russie et dominée par les Communistes.

Le groupe de Tenay choisit à l’unanimité la seconde solution dans un vote à bulletin secret.

Dans la séance du 5 juin est lancée une souscription pour soutenir les grévistes du 1er Mai, les « camarades grévistes emprisonnés ». Et oui, le 1er Mai n’était pas chômé et ne pas venir travailler ce jour-là pouvait conduire à la prison!

Dans la séance du 25 août, le groupe réfléchit sur la nécessité de créer un syndicat pour « défendre le droit, les revendications des travailleurs et lutter contre le patronat » et vote une motion pour « protester contre l’intervention en Russie » (contre les Bolchéviks, l’armée française aida les troupes blanches attachées au tsar dans une guerre civile).

En octobre, une « vive » discussion s’engage sur les conditions d’adhésions à la 3ème Internationale « de Moscou » (est-il ajouté). En effet, Moscou exige (et obtiendra) la soumission des partis adhérents à ses ordres. En novembre, on vote à bulletin secret sur ce sujet. Là, les votes sont partagés. Sur 51 présents, 26 optent pour une adhésion sans conditions, 24 émettent des réserves et 1 personne contre la 3ème Internationale. On voit bien que la soumission à Moscou est loin de faire l’unanimité. Toutefois, « le groupe adhère à l’Internationale Communiste ».

C’est ce que décidera la Congrès de Tours, fin décembre 1920, avec la scission de la SFIO (socialiste) et la création de la SFIC (communiste).

Les réunions de janvier sont animées sur ce sujet et le 10 février 1921…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

… « le Groupe Socialiste prend le nom de Parti Communiste-SFIC », ce qui entraîne la démission du secrétaire et du trésorier.

Un tampon vient enrichir la fin de tous les comptes-rendus

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La section fête l’anniversaire de la Commune de Paris en mars 1921, mars 1922 par une conférence.

Episode doublement intéressant dans le compte-rendu de la réunion du 5 octobre 1921.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La séance est ouverte sous la Présidence d’Honneur d’André Marty. Présidence toute symbolique puisque Marty est en prison pour faits de mutinerie. Envoyé combattre en 1919 la Russie bolchévique avec des unités de la flotte, les marins se mutinent et Marty ayant pris un rôle très actif est traduit en conseil de guerre et condamné. Il sera d’ailleurs élu symboliquement à Charonne (Paris-est) lors d’une élection avant que celle-ci ne soit invalidée (le compte-rendu en parle). André Marty est surtout connu pour avoir été de 1936 à 1938 le commissaire politique (très controversé) des Brigades Internationales à Albacete, lors de la guerre civile espagnole.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Plus loin le même jour, une motion est adoptée demandant le libération des « citoyens (américains) Sacco et Vanzetti, coupables d’être des militants en lutte contre un régime, qui en Amérique, n’a rien à envier au nôtre ». Ces deux militants communistes et italiens (une double tare dans cette Amérique des années 20) seront condamnés à mort pour un meurtre qu’ils n’ont pas commis et malgré la mobilisation internationale, exécutés en 1927. Tout le monde a en tête le « here’s to you Nicola and Bart… » d’Ennio Morricone chanté par Joan Baez.

En continuant de tourner les pages, on apprend que le parti demande à ses militants d’adhérer à la section syndicale de la C.G.T.U. « textile » qui vient de se constituer.

Les comptes-rendus deviennent plus succincts et traitent de problèmes matériels, le nombre d’adhérents diminue jusqu’à 7 et la section semble se regrouper avec une autre en août 1926.

Poster un commentaire

Classé dans Vieux papiers