Archives quotidiennes : 07/05/2014

Lundi 7 mai 1945: la fin de la guerre approche…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le PARISIEN LIBÉRÉ annonce comme imminente la fin de la guerre sous le titre « Ultimes combats ». Les armées allemandes sont en débâcle. Un petit encart en dessous de la photo annonce que « dès que la nouvelle de la Victoire sera officiellement proclamée, tous les édifices publics (de Paris) seront pavoisés », « le black-out sera supprimé  » et « les fontaines de la Concorde et des Champs Elysées seront illuminées ». Quant « aux écoles, elles auront congé le lendemain ».

On se prépare au grand événement…

Au verso

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la suite des articles de la Une et les résultats sportifs.

Il faut dire que le papier fait cruellement défaut et que ce Parisien se contente d’un feuillet de 29x43cm recto-verso!

A suivre, les journaux du 8 mai 1945…

Poster un commentaire

Classé dans Journaux

A CADAROUSSO un BASTARDèU… contre l’ennui!

On a déjà parlé du bastardèu dans un article sur le Rhône (article du 04 mai sur une photo du village entouré par les eaux), cette barricade étanche montée en cas de crue du Rhône. Mais il s’agit là de tout autre chose:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Comme on le voit sur ce programme datant de 1952, « Lou Bastardèu de Cadarousso » était une troupe de théâtre amateur du village de Caderousse, jouant des pièces en langue provençale, écrite par des auteurs locaux. Ainsi, « Amours de chatte » était l’oeuvre d’un camarade de mon grand-père Gabriel: Pau Marquion (Paul Marquion).

Comme il est expliqué dans la présentation, Lou Bastardèu, à l’instar du barrage de terre qui s’oppose au eaux du Rhône, est là pour empêcher que ne se répande « la mauvaise humeur, le cafard, l’ennui et les mille riens qui empoisonnent l’existence ». Son but est donc de distraire les spectateurs mais aussi de « faire connaître et aimer notre belle langue provençale… »

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans la distribution, on retrouve des noms connus Jean et Rolland Aubépard, André Establet, Pierre Millet, Marcel Roux, Raymond Chauvet (qui le patron de ma mère à l’usine de balais), Henri Quinquin, Julien Collet, Hilaire Bourret, Pierre Bruni, Pierre Marquion, Georges Bouthéon, certains composèrent aussi la clique où jouèrent mon père et mon grand-père.

Troupe exclusivement masculine mais on ne parlait pas encore de parité.

La pièce fut présentée de 1950 à 1952 et voyagea dans le Vaucluse et sud-Drôme grâce aux autocars Méry d’Orange. En voici le résumé qu’en fait le programme (résumé peut-être un peu trop complet)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et il y avait même l’hymne de la troupe, la « cansoun de routo dou Bastardèu ».

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Originalité pour cette brochure, les publicités des secondes et troisièmes de couverture sont de petits quatrains en provençal

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Se voulès de bono lunesto,

De belli mostro et de revèi,

Anas vers PLAT, sus la placeto;

Vènd lou nou, reparo lou vièi.

ce qui peut se traduire par…

Si vous voulez de bonnes lunettes,

De belles montres et des réveils,

Allez chez PLAT, sur la placette,

Il vend du neuf, répare l’ancien.

ou bien

Fugon grandet o de neissènço,

« Au MYOSOTIS » i’a de tricot,

De linjariè en aboundènço

Pèr abiha vosti pichot.

soit

Qu’il soit grand ou venant de naître,

« Au MYOSOTIS » y’a des habits,

Des linges en abondance

Pour habiller votre petit.

Un autre temps…

Poster un commentaire

Classé dans CADEROUSSE, Vieux papiers