Archives de Tag: Pôle nord

LA VIE AU GRAND AIR du 29 avril 1900 PARIS-ROUBAIX.

A la une, une course de chevaux, le Grand Prix de la République à Auteuil course disputée le 15 avril dernier. L’actualité est riche dans ce numéro du 29 avril 1900 (n°85 de La Vie au Grand Air).

Actualité sportive avec Paris-Roubaix cycliste et motocycliste (!). Nous sommes à la 5ème édition de la « Pascale » en ce qui concerne les vélos et la 3ème pour les motocyclistes qui précèdent les coureurs.

D’où ces images de la complétion des tricycles motorisés… et pourtant, c’est bien Paris-Roubaix  dont on parle !

Quant aux vélos, ils ont droit à l’époque à un entraîneur qui leur vient en aide, comme ce véhicule venant en aide à Maurice Garin, le champion quia déjà gagné la course dans le passé.

Les suiveurs-entraineurs signent la feuille de contrôle comme les coureurs.

Aux arènes de Roubaix, pas de cyclistes mais un alignement de véhicules automobiles.

Le vainqueur de cette édition 1900, Bonhours, un pistard qui maîtrise parfaitement l’art de la course avec entraîneur…

… mieux que Maurice Garin, coureur routier, qui regrette ce règlement et refusera de faire les 6 tours dans le vélodrome de Roubaix comme le veut le règlement.

Pour éviter la raréfaction des coureurs routiers, l’aide des entraîneurs sera rapidement supprimée et la course deviendra ce qu’elle est de nos jours. Les entraîneurs seront réservés à Bordeaux-Paris, course de long cours où ils ont toute leur utilité.

En motocyclettes, le vainqueur sera Baras.

Une scène à l’entrée du vélodrome de Roubaix,…

…les coureurs partent à gauche pour les 6 tours réglementaires et les entraîneurs motorisés à droite pour rejoindre le parc à voitures.

Toujours du cyclisme mais sur piste avec le meeting pascal au Parc des Princes.

Malgré les critiques du clergé arguant que ces courses le dimanche de  Pâques nuisent à la religion et au recueillement des coureurs comme des spectateurs, il y a foule au Parc, sauf Bourrillon sous les drapeaux.

C’est Eros sur cycle Peugeot qui remportera cette épreuve (ci-dessous, à gauche).

Du rugby aussi pour Pâques avec cette vue du match opposant le Racing Club de France au Stade Bordelais à Levallois-Perret. Finale du championnat ou match décisif pour le titre ? Toujours est-il que les Parisiens l’emporteront 38-3 dont 32 points en seconde mi-temps et s’adjugent ainsi le titre de champion pour l’an 1900.

Un seul essai pour des Bordelais incomplets et fatigués qui ne parviennent pas à transformer leur essai sur la vue ci-dessus.

Pour terminer, un article à la limite du sport: la vie des chasseurs de phoques sur la banquise.

On y voit les bateaux de Terre-Neuve, les hommes durs au mal et résistants, l’attaque du phoque et son massacre, le bateau pris dans les glaces…

….la banquise rouge du sang des animaux tués, le retour de peaux au navire, la viande conservée pour la nourriture de l’équipage. Il faut dire que l’aventure de l’équipage qui nous est contée vit le décès de nombreux matelots, seulement 6 étant de retour après la campagne de chasse ù ils partirent 30, pour cause d’une tempête de neige puis de la débâcle qui les sépara du navire. Plus que du sport !

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Revues

LA VIE AU GRAND AIR du 15 juin 1898 (n°6)

La première de couverture intérieure de La Vie au Grand Air montre un cavalier montant un pur-sang mais nullement pour des concours d’équitation. Il s’agit de cirque avec M. Molier, le gentleman-manager du cirque Molier. Le cirque un sport c’est certain mais sans l’esprit de compétition du sport.

En intérieur un article sur ce cirque qui va organiser un gala de bienfaisance à Paris et qui, tous les mercredis, ouvre ses portes au public pour ses entraînements. Ce cirque fondé par Ernest Molier (1850-1933) était installé rue de Bénouvelle à Passy, près du bois de Boulogne. On dit de lui que, lors des deux représentations annuelles, artistes et aristocrates se mélangeaient sur la piste, pour des numéros où les chevaux avaient la part belle, les chameaux montés aussi. On voit même un dessin d’escrime à cheval.

Deux sujets principaux dans ce numéro de La Vie au Grand Air. 

Le ballon libre l’Oernen, de M. Salomon August Andrée, nationaliste suédois, est partie de l’île des Danois dans le Spitzberg dans le but de survoler le Pôle nord.

la question que se pose le magazine est de savoir si l’aérostat reviendra.

Une vue de l’organisation dans cette île nordique…

mais tout de même des problèmes puisqu’on voit ci-dessous…

d’immenses rustines pur colmater quelques fuites d’hydrogène par le haut.

Pour communiquer, Andrée envoie des rouleaux semblables à celui-ci…

qui doivent permettre aux ours blancs d’avoir de ses nouvelles…car qui pourrait bien recevoir ces messages sur le désert blanc du Pôle nord, beaucoup plus vaste et résistant à la chaleur de l’été que de nos jours !

Exemple d’un message d’Andrée peu lisible !

L’expédition Andrée, partie en 1897, n’avait été assez sérieusement préparée, malgré les remarques des observateurs éclairés qui s’inquiétaient des faiblesses techniques: fuites d’hydrogène, méthode contestable des guideropes pour laisser le ballon voler près du sol, un équipement de survie totalement inadapté et créé en dépit du bon sens, sans essayer de s’inspirer du matériel utilisé par les peuplades vivant près de ces milieux extrêmes.
En 1898, quand cet article  de La Vie au Grand Air est écrit par Wilfrid de Fonvielle, on espère encore voir réapparaître Andrée et ses deux jeunes compagnons sur la banquise l’été revenu. Mais rien ne vint en 1898, ni en 1899, ni les années suivantes et le sort des aventuriers devint la source de tous les fantasmes et élucubrations des médias. C’est en 1930 que l’on comprit ce qui s’était passé quand les restes de l’expédition furent retrouvés par une autre expédition. La lecture du journal d’Andrée et les nombreux clichés pris par l’un des membres permirent de comprendre ce qui s’était passé.

La ballon s’était écrasé sur la banquise et les aventuriers avaient marché vers la mort qui était survenue sur l’île de Kvitova. A bout de force les hommes s’étaient éteints au début de l’automne 1897.

Autre sujet de ce numéro de La Vie au Grand Air, le tir au pistolet… de duel !

Bien sûr les coups sont tirés sur des silhouettes et non des adversaires.

La vainqueur de ce concours est un certain Léon Lecuyer, ici en pleine action.

Les tirs se déroulent par groupes.

A l’époque, les duels étaient choses courantes pour régler des questions d’honneur.

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE de PRESSE DE 36: L’ILLUSTRATION du 26 septembre 1936

Deux revues hebdomadaires du samedi.

DSCN5827

Le Monde Illustré qui fait sa une de la visite du Négus Haïlé Selassie, empereur d’Ethiopie à la S.D.N. à Genève. un empereur sans empire car occupé par l’Italie Fasciste depuis le 5 mai dernier. Une S.D.N. totalement désarmée face à cette agression colonialiste.

DSCN5832

Par contre L’illustration fait sa une intérieure de la disparition récente du Pourquoi pas ? et son équipage dont le professeur Charcot, au large de l’Islande.

Un drame qui ouvre cette revue, avant la situation en Espagne et qui fait 2 pages avec 4 photos dans Le Monde Illustré, bien avant la guerre civile en Espagne.

DSCN5829

DSCN5830

On y voit Charcot captivant la jeunesse par la narration de ses explorations, à Paris, le Pourquoi Pas? ancré dans la baie de Scoresby-Sund, sur la côte est du Groenland lors d’une expédition polaire, le même navire dans une grosse mer sur les côtes d’Islande, un peu comme le jour de la catastrophe et le navire prisonnier des glaces lors d’un hivernage polaire. Rappelons que cette disparition se passa le 16 septembre 1936 et ne fit qu’un seul survivant.

Dans L »illustration, on nous indique, carte à l’appui…

DSCN5833

le lieu exact du naufrage. Le corps du professeur Charcot fut rendu par la mer et inhumé au cimetière Montparnasse.

Peu d’image de la guerre d’Espagne dans Le Monde Illustré sinon cette vue du pont d’Orio non loin de Bilbao, pont détruit par les forces républicaines pour freiner l’avance des fascistes…

DSCN5828

et un article s’interrogeant sur le devenir des oeuvres du Greco dans la cité de Tolède particulièrement martyrisée par les combats autour de l’ Alcazar.

DSCN5831

Il semblerait que ces oeuvres aient été épargnées par la guerre.

Deux articles dans L’Illustration sur la guerre civile, l’un explicatif, l’autre narratif.

Explicatif sur l’une des composantes des mouvements soutenant la rébellion: les Carlistes. Un mouvement qui ne date pas du 17 juillet 1936 puisque cette vue représente Don Carlos, au milieu de son état-major lors de la deuxième guerre carliste en 1872.

DSCN5834

Un mouvement soutenant le roi dont on comprend mieux les rapports familiaux avec ce tableau généalogique:

DSCN5835

A priori, ce devrait être Alfonso Carlos né en 1849 et pas très jeune en 1936 !

Des combattants carlistes qui portent le béret rouge traditionnel et dont on voit ci-dessous, 2 combattants…

DSCN5836

le plus âgé (82 ans) et le plus jeune (15 ans).

Narratif avec la situation en Espagne et particulièrement dans le nord où se joue une partie de l’avenir de l’Espagne.
Une carte pour commencer:

DSCN5839

Celle des lieux sans qu’un front puisse être tracé tant les positions des 2 camps sont peu claires. Une chose est sûre, la chute de San Sebastian qui coupe les Républicains de l’aide venant de France et une conséquence, l’arrivée massive de réfugiés en France, une première retirada.

L’entrée des vainqueurs nationalistes à San Sebastian:

DSCN5837

DSCN5838

acclamé par une foule qui a bien compris que la mode serait au salut avec le bras tendu.

Les réfugiés arrivent par la mer à Hendaye….

DSCN5840

réfugiés observant le côte espagnole,

DSCN5841

à Saint-Jean-de-Luz devant la mairie, attendant d’être vaccinés,

DSCN5842

devant l’école d’Hendaye où sont servis les repas,

DSCN5843

sur la plage où les enfants jouent,

DSCN5843

DSCN5845

dans les bateaux dans la baie de Chongondy à Hendaye où les bateaux de pêche sont transformés en logis.

L’Illustration consacre aussi de nombreuses pages à la situation en Palestine où les occupants britanniques doivent essayer de séparer colons juifs et autochtones arabes ou chrétiens.

Plusieurs vues d’une situation de guerre larvée…

DSCN5846

DSCN5847

DSCN5848

DSCN5849

DSCN5850

qui perdure de nos jours !

Poster un commentaire

Classé dans Revues

Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 19 septembre 1936

Le Monde Illustré mais pas L’Illustration pour cette semaine.

DSCN5754

A la une, l’ouverture annuelle du Parlement de Hollande présidé pour l’occasion par la Reine Juliana. Plus de 100 000 personnes avaient suivi la progression du carrosse royal en direction du Parlement.

La revue de l’actualité de la semaine…

DSCN5755

Franco a donné des idées aux apprentis-dictateurs du Portugal et une mutinerie a éclaté dans la marine portugaise… rapidement réprimée. Salazar était moins souple que la République Espagnole !

Le titre de la rubrique est d’ailleurs Le congrès en uniforme, parlant ainsi du Congrès de Nuremberg du parti national-socialiste.

DSCN5756

On y reproduit le discours d’Hitler contre l’URSS et le communisme et cela ne manque pas d’inquiéter le rédacteur. On y voit…

DSCN5758

saluer les militaires, …

DSCN5757

paradant avec leur dignité de militaire retrouvée après qu’Hitler se soit assis sur le traité de Versailles sans que les nations ne réagissent.

En Espagne, les rebelles de Franco ont pris la ville de San Sébastian après de durs combats…

DSCN5759

et défilent devant le Kursaal, le casino d’avant-guerre tandis que, plus au sud,…

DSCN5760

L’Alcazar de Tolède n’est toujours pas tombé, contrairement aux maisons voisines !

En France, toujours des incantations pour la Paix, avec ce jour, la page du pèlerinage des Anciens Combattants à Lourdes.

DSCN5761

Beaucoup de fauteuils roulants au point que les confessions se font en pleine rue !

Un autre drame dont l’information est trop tardive pour que le magazine ne la traite complètement:

DSCN5767

Une catastrophe au large de Reykjavik due à une grosse tempête. C’est la fin d’une aventure scientifique de plus de 30 ans. On en reparlera.

Pour terminer, 2 articles sans rapports entre eux:

des soeurs siamoises, encore personnages de cirque à l’époque:

DSCN5764

DSCN5762

DSCN5763

DSCN5765

DSCN5766

et les vendanges en Alsace et leurs nouvelles organisations coopératives:

DSCN5768

DSCN5769

DSCN5770

Poster un commentaire

Classé dans Jeux