Août 1936- Carnet de voyage dans les Pyrénées.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

1936, les remiers congés payés. Pour un couple et leur fille, c’est un voyage dans les Pyrénées, en transport en commun de Cahors jusqu’à Biarritz. Ce sont certainement des gens aisés car ils s’attardent plusieurs jours à Biarritz, station huppée. C’est la fille Micheline Moritz la fille qui raconte dans un petit carnet leur voyage. L’écriture est élégante, le style est simple et correct, je pense que c’était une élève de lycée. Ce carnet a été trouvé dans un vide-grenier de la région.

Cahors-Montauban-Toulouse puis les Pyrénées. A Luchon, Micheline se sent protégée par les montagnes qui « empêcheront les Espagnols de passer jusqu’en France! ». On est en pleine guerre civile depuis moins d’un mois en Espagne. La famille prend le funiculaire de SuperBagnères et la fille, impressionnée, le dessine.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Excursions autour de Lourdes, bien sûr, la grotte sacrée, les malades et la procession mais aussi les grottes de Bétharram racontées en détail avec les noms que donnent les guides pour des concrétions ressemblants à des objets, un circuit au Tourmalet et jusqu’au pic du Midi de Bigorre où pendant le pique-nique de midi des vautours tournent dans le ciel, un voyage à Cauterets et Gavarnie jusqu’au cirque que la jeune fille croque aussi…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

…le téléphérique du Pileste qui donne tout de même « une petite crampe d’estomac » au retour.

Pau et la visite du château et du musée béarnais inspire le crayon de Micheline

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Enfin Biarritz dont elle décrit le caractère aristocratique et des excursions. L’un d’entre elle emmène la famille sur la plage tout au sud, à Hendaye. Elle nous raconte ce qu’elle voit:

« Près d’Hendaye, il y a foule. Pourquoi? C’est le lendemain du 15 août. Non, non et non! C’est pour regarder les Espagnols se battre! Faut-il être bête! »Tiens, voilà un coup de canon! On voit de la fumée! C’est le premier coup depuis ce matin 10h! » J’entends cela au passage. Quelle idiotie!

Voilà Hendaye et ses hôtels, sa plage, son casino. Dans le fond, La Rhune, les Pyrénées. Tout près, la Bidassoa, encombrée d’îles. En face, l’Espagne, Fontarrabie. Nous distinguons nettement sans jumelles ni longue-vue, les avants-postes rebelles. A Béhobie, nous n’étions qu’à 200m. des pont-frontières et qu’à quelques kilomètres des rebelles. La foule des baigneurs est armée de jumelles, de longues-vues pour observer la côte espagnole. »

Plus loin, dans le port de Saint-Jean-de-Luz, « nous avons vu… un torpilleur allemand. »

Intéressant passage sur la vision française de la Guerre civile espagnole.

La famille assiste également à une partie de pelote basque au fronton d’Aguilera avec un match entre les français emmenés par Chiquito de Cambo et les espagnols de Eloy, qui vaincront 50-46.

Le carnet s’achève par « le retour par Poitiers et Nevers ».

SAMSUNG CAMERA PICTURES

1 commentaire

Classé dans Vieux papiers

Une réponse à “Août 1936- Carnet de voyage dans les Pyrénées.

  1. Pingback: Le (petit) KIOSQUE DE PRESSE de l’été 36: le 29 août 1936-1 | Un Monde de Papiers

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.