Archives quotidiennes : 01/05/2015

1er mai 1939: EULALIO FERRER raconte la vie au CAMP d’ARGELÈS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

1er mai 1939.

C’est un jour important que ce Premier Mai pour tous ces militants de gauche du camp. Mais la pluie tombe drue qui va faire annuler les festivités prévues, tout étant inondé. Comme le faisait son père à Santander qui inaugurait tous les ans un nouveau costume pour aller à la manifestation, Eulalio a mis une chemise de flanelle grise emmenée de Barcelone. Mais son père est malade et il part lui chercher du lait concentré pour le revigorer.

Au « Quartier Chinois », quasiment toutes les boutiques sont fermées et il a bien du mal à trouver ce qu’il est venu chercher et qu’il va acheter à un prix prohibitif. Ensuite, Eulalio s’amuse à lire les panonceaux des boutiques expliquant la raison de la fermeture du 1er Mai, toutes plus inventives les unes que les autres.

Les discussions des hommes vont aussi bon train et les Français en prennent pour leur grade pour leur abandon de la République et le sort réservé aux réfugiés. Beaucoup parle de la future victoire des Nazis. Prémonitoire!

De retour à la baraque, il trouve son père affaibli par ces angines successives et moralement atteint. Et quand il lui dit que bientôt, ils migreront pour le Mexique, le père ne se résout pas à s’éloigner de son Espagne. Pour l’heure, il espère que ce dernier pourra sortir du camp et rejoindre le SERE, une structure pour les malades.

A travers la méditation d’Eulalio, on apprend qu’il vient de s’inscrire pour  une Compagnie de Travail malgré son peu d’accointance pour la pelle et pour la pioche…

A suivre le 2 mai…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres

Il y a 100 ans jour pour jour: SUR LE VIF du 1er mai 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 271 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Ce n’est pas la première version des « orgues de Staline » sur cette photo de couverture mais le ramassage d’oeufs par une riche aristocrate anglaise pour les hôpitaux du Royaume Uni. Il leur faut 200 000 oeufs par semaine, on en voit environ 450 dans la voiture. Encore 444 voyages pour arriver au taf !

Le début de la revue nous emmène aux Dardanelles où le corps expéditionnaire franco-britannique rencontre des difficultés face aux Turcs. D’où un débarquement dans le presqu’île pour neutraliser les batteries qui font tant de mal aux flottes.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Quant aux navires neutres, ils le proclament très fort comme ce bateau norvégien.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les mines flottantes savent-elles lire?

On nous montre sur 2 clichés la disparition du cuirassé Bouvet…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui coula en une minute suite à sa rencontre avec une mine non décelée… et des défauts de construction, le 18 mars 1915… causant la mort de presque 700 marins.

Plus loin, en mer, le Montcalm, vérifie les cargaisons de navires marchands pour vérifier le respect du blocus allié.

En parlant de ravitaillement, des vues de l’arrière avec cet impressionnant parc hippomobile pour l’intendance…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

la distribution de fourrage pour les bêtes…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

l’aide apportée par des militaires au repos dans les travaux de fermes proches du front…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

ou la coexistence entre militaires et civils dans la cour de cette ferme.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une interrogation toutefois pour la vue précédente montrant des travaux dans la cour de la grange. On dirait qu’il s’agit d’une batteuse mais ni la saison, ni le feuillage de l’arbre ne correspondent. Qu’est-ce ?

Ailleurs, ce sont les dockers (des militaires employés ainsi) du port de Liverpool qui déchargent les bateaux ravitaillant les îles britanniques:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une page de 8 vues des alentours de Saint-Mihiel où les combats font rage autour du saillant allemand.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Une mine vient d’exploser tuant des soldats français… et Sur le Vif le montre maintenant…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

de même que les cercueils que l’on va mettre en terre. Une évolution par rapport avec ce qu’on lisait il y a peu de temps encore dans ces revues.

Enfin, la double page centrale de la revue avec cette belle photo posée…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

sur laquelle on voit un espion à la solde des Allemands emmené par les dragons pour son jugement alors que ses concitoyens voulaient lui faire un sort. Trop beau pour être vrai !

Poster un commentaire

Classé dans Revues