Archives quotidiennes : 25/05/2015

La SAGA du TOUR DE FRANCE au VENTOUX. 2002: RICHARD VIRENQUE au bénéfice de l’échappée matinale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Deux ans après la victoire de Marco Pantani, le Tour revient au Ventoux après une longue étape partie de Lodève, ne présentant pas de grandes difficultés avant l’ascension finale.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Il fait très chaud cet après-midi-là et le mistral est au abonné absent. Des litres de sueur seront dépensés par les acteurs et les spectateurs sur les pentes du Mont-Ventoux où la Gendarmerie a estimé la foule à 350 000 personnes. Considérable puisque cela fait environ 17 personnes par mètre-linéaire !

C’est le chouchou du public français et provençal qui va s’imposer sous l’Observatoire: Richard Virenque:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

De retour dans le peloton après 2 ans de suspension suite à l’affaire Festina en 1998, celui que les Guignols de l’Info de Canal+ ont popularisé avec cette formule « à l’insu de son plein gré » pour expliquer ses prises de produits dopants, ne croit plus à ses chances pour la victoire finale comme par le passé, en 1997 par exemple. Par contre, pour des succès d’un jour, pour une victoire d’étape, pour un maillot à pois, il est bien décidé à saisir sa chance et le Ventoux était coché sur son agenda secret depuis l’automne.

Mais pour y parvenir, il faut mieux éviter une confrontation directe avec Armstrong, imbattable quand les difficultés surviennent et qui a envie de faire taire ceux qui l’avaient critiqué, il y a 2 ans pour sa mansuétude pour il pirato.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Alors, Richard Virenque va se glisser dans un groupe de 11 coureurs parti dès la sortie de Lodève. La chaleur et la perspective finale vont permettre à ce groupe de creuser des écarts conséquents qui vont atteindre plus de 12 minutes à un moment pour ne compter plus de 7 minutes au pied du Géant de Provence.
Dans ce groupe, un seul adversaire pour Virenque, le petit grimpeur russe Alexandre Botcharov, mais surtout Armstrong à l’arrière. Toutefois, rien ne pouvait empêcher le Hyérois dans sa quête de victoire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Virenque seul devant et bientôt…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Armstrong seul derrière après avoir lâché ses plus dangereux adversaires du peloton, dont Joseba Beloki.

Un mano à mano à quelques minutes d’écart et une avance qui fond comme la glace dans la fournaise du Ventoux:

Richard Virenque devant…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui souffre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui sent la victoire proche…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et qui finit par triompher en gardant une marge de sécurité suffisante sur Botcharov (1’58 ») et Armstrong (2’20 ») comme on peut le lire sur ce classement:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Quant à Armstrong, c’est un peu Charly sur cette photo de Vélo magazine

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et qu’on aperçoit quelque part dans la multitude:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un Armstrong inspiré…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui va se retrouver sur le podium au pied de l’Observatoire en jaune, comme en 2000…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

mais qui ne gagnera jamais sur le toit du Vaucluse.

Les journaux vont plus ou moins fêter cette victoire:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

plutôt bien pour le cahier sportif du Dauphiné Libéré

SAMSUNG CAMERA PICTURES

en se projetant vers la suite de la course dans l’Equipe (course qui semble pourtant jouée, sauf accident comme on dit) et en oubliant de citer le nom du Ventoux.  

Des titres qui préparent des louanges pour l’Américain après l’arrivée à Paris et sa 4ème victoire…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

pour L’Equipe ou

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Vélo Magazine avant…

de le descendre quand la tricherie sera dévoilée… chose dont on pouvait se douter à partir de 1999 !

De notre côté, nous avions couché au bord de la route, à 2km du Chalet Reynard pour voir passer le Tour, derrière un camping-car de Turinois chantant la gloire de Trezegol.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux, Revues