Archives quotidiennes : 09/05/2015

Il y a 100 ans jour pour jour: LE MIROIR du dimanche 9 mai 1915

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 279 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Des militaires de haut rang sur cette photo que le rédacteur a mis là pour montrer la présence du Général de Villaret, de retour au front après sa grave blessure à la tête reçue le 11 (ou 12 pour la revue) mars. Issue d’une vieille famille aristocratique connue depuis le Moyen Age,  on a retenu de ce général qu’il fut celui qui ordonna que soient fusillés les 6 Martyres de Vingré: le caporal Floch, les soldats Blanchard, Durantet, Gay, Pettelet et Quinault, le 4 décembre 1914. Ces hommes furent accusés à tort de fuite devant l’ennemi suite à un faux-témoignage de leur chef, le sous-lieutenant Paulaud qui, devant la cour martiale, nia qu’il avait donné l’ordre de repli. Devant les nombreux témoignages réfutant cette version des faits qui avaient entraîné l’exécution, les 6 fusillés pour l’exemple de Vingré furent réhabilités  le 29 janvier 1921. En 2014, lors d’une cérémonie au monument pacifiste de Vingré évoquant leur martyre, avec les familles des victimes et les personnalités était présente le petite-fille du général.

Les fiches des fusillés pour l’exemple de Vingré:

fiche blanchardfiche durantet

fiche floch fiche gay

fiche pettelet fiche quinault

Vauquois, la célèbre butte et la guerre des mines et un village entièrement détruit. Des visions d’horreur et de désolation que Le Miroir ne cache pas.

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le magazine présente un document qu’il certifie d’authentique avec la blessure de ce dragon au moment où le photographe appuie sur le déclic de son appareil.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Si cela est vrai, c’est en effet un document extra-ordinaire.

Encore une vue de désolation, de ruines et de morts.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

L’image est située à Poelcapelle, en Belgique sur ce front de l’Yser. Des hommes dans un entonnoir d’obus regarde la plaine couverte de cadavres allemands, suite à une attaque repoussée. Décidément ce numéro du Miroir fait dans le réaliste !

Autre image spectaculaire que celle de tirs de 75 prise de nuit:

 SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des bruits de bottes s’intensifient à la frontière italo-autrichienne si bien que le magazine anticipe une éventuelle entrée en guerre de l’Italie en présentant par le dessin les lieux où les affrontements devraient débuter:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Si la guerre commença là, c’est bien plus à l’ouest que les Alpins intervinrent puisque les Italiens ne résistèrent pas à la force des Austro-Hongrois.

 Le front de l’est et la guerre dans les Carpates…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dans le froid et la neige de l’hiver 1915. Un hiver rigoureux et des hommes habillés peu réglementairement pour résister au climat:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Pour finir, la guerre sur les mers avec ce dragueur de mines, un chalutier en oeuvre dans le détroit des Dardanelles…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et cette vue du croiseur cuirassé « Léon-Gambetta » coulé en Adriatique par un sous-marin autrichien.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

 Cette attaque eut lieu le 27 avril 1915 dans le canal d’Otrante, entre le talon de la botte italienne et l’Albanie. Comme le dit la légende de la photo Une partie de l’équipage a pu être sauvé, ce ne sont que 137 hommes qui furent sauvés sur les 821 personnes à bord. Cette attaque coûta donc la vie à 684 marins.

Poster un commentaire

Classé dans Revues