Archives quotidiennes : 15/09/2015

JEUX: Soirée des LUDIVORES du 09 septembre 2015… CROSSING et COMPOUNDED.

 Première de cette nouvelle saison des Ludivores, la 12ème depuis la création de l’Association avec toujours de nouvelles têtes qui apparaissent et d’anciennes que l’on ne voit plus.

Echauffement du début de soirée avec un tout nouveau jeu d’une grande simplicité mais amusant: CROSSING.

DSCN0064

Il s’agit de prendre des richesses (des gemmes) posées sur 5 positions au centre de la table. Le jeu consiste à montrer celles que l’on désigne en les montrant du doigt au signal du meneur de jeu. Si vous êtes le seul à montrer un emplacement, le contenu vient sur votre plateau. Sinon, si plusieurs personnes désignent un lieu, personne ne remporte le lot. Sauf, qu’à partir du second tour, les richesses que vous avez sur votre plateau deviennent aussi la proie des autres. Vous pouvez toujours les sauver définitivement en les protégeant une fois. A ce tour-là, vous ne gagnez rien mais vos richesses ne seront plus convoitables.

Une jolie foire d’empoigne où toutes les promesses peuvent être faites sans forcément être tenues et une franche rigolade. Très rapide donc plusieurs parties de jouées à divers moments de la soirée.

La suite fut pour moi, moins intéressante avec un jeu de Sylvain: FORGE WARS.

DSCN0065

La guerre à l’armement dans un monde médiéval pour la réalisation de quêtes par des chevaliers. Un jeu certainement très bien mais qui ne m’a emballé.

Fin de soirée beaucoup plus intéressante (pour moi) avec un nouveau jeu de Sylvain: COMPOUNDED que l’on avait essayé sans aller jusqu’au bout un soir d’août dernier (voir article 03 août dernier). Un jeu ramené d’outre-Manche par Sylvain que même TRIC TRAC ne connaît pas.

Des apprentis chimistes qui doivent fabriquer des molécules à partir d’atomes qu’un tirage dans un sac fermé leur donne au hasard. Dans l’ordre, on tire des atomes nouveaux, on pose des options pour la construction de molécules, on pose des atomes pour essayer de les faire si on marque des points de victoire si on y parvient. Points de victoire marqués sur ce tableau des scores très original puisqu’il s’agit du tableau périodique des éléments que tout lycéen a rencontré un jour !

DSCN0066

Partie complète ce coup-ci pour arriver à minuit moins le quart avec dans un mouchoir Yannick qui prit quelques largesses avec le règlement au début, Sylvain et moi qui oublia la possibilité offerte par un bonus pour ne pas gagner la partie !

COMPOUNTED=COMPLIQUÉ… pas du tout en fait !

Poster un commentaire

Classé dans Jeux

15 septembre 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP du BARCARÈS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

15 septembre 1939.

La fraîcheur revient au bord de la mer, Eulalio enfile maintenant un pull.

Dans la baraques, tirage au sort des volontaires pour aller faire les vendanges en Roussillon. Ils sont 12 à partir dans celle de l’auteur, 12 000 au total. Combien reviendront au camp dans un mois et demi ? Un autre ami, boulanger de son état, part lui aussi. La machine de guerre française a besoin de ces métiers spécialisés.
Du groupe qui espérait s’évader, il ne reste plus grand monde avec ces départs, la mort et la maladie. L’un des volontaires pour cette avanture, Mediavilla y croit toujours. Eulalio le connaît depuis l’enfance et un parcours semblable: l’adolescence, les manifestations, la guerre. Ils s’étaient perdus de vue en Catalogne et se sont retrouvés à Argelès.

Le gouvernement espagnol franquiste a fait passer ce message aux réfugiés: Lorsque la guerre vous laisse orphelins sur des terres étrangères, votre patrie vous appelle ! Pas un seul ne croit à la mansuétude surprise du régime franquiste et personne n’y répond favorablement.

Toujours des nouvelles contradictoires des médias, guère plus fiable que la Radio Chabala du camp.

Pour quelques sous qui amélioreront l’ordinaire, toujours aussi médiocre, des volontaires agrandissent les tranchées anti-aériennes du camp.

A la réunion des Jeunesses Socialistes, la rumeur veut que 2 bateaux sous pavillon français partent bientôt, emmenant des réfugiés vers le Mexique… L’espoir revient.

A suivre le 15 septembre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres