Archives quotidiennes : 24/09/2015

24 septembre 1939: EULALIO FERRER raconte sa vie au CAMP du BARCARÈS

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Eulalio Ferrer est un républicain espagnol, natif de Santander, réfugié en 1940 au Mexique où il fit carrière et devint un grand publiciste reconnu aux Etats-Unis. Il raconta son passage dans les camps français de la Retirada par l’écriture d’un journal qui fut publié en France sous le titre Derrière les Barbelés chez L’interdisciplinaire, une maison d’édition de Limonest, en 1993. Suite…

24 septembre 1939.

Après tant d’attente, c’est le jour du départ du camp du Barcarès pour Eulalio et ceux de la Compagnie du Travail. De bon matin, chacun rassemble ses affaires. C’est difficile de tout prendre pour l’auteur avec tous ses papiers. Par groupes bien ordonnés, ils prennent le car pour une destination inconnue. En route, ils voient le Barcarès, village de pêcheurs, la campagne remplie de vendangeurs au travail, des militaires à l’entraînement, des motards militaires à tous les croisements.

Après Saint-Cyprien, un village pauvre, c’est la déception pour tous car c’est un nouveau camp de concentration qui les attend. Eux qui rêvaient d’espace, c’est au camp de Saint-Cyprien qu’ils doivent s’installer.

Ils s’installent dans de nouvelles baraques, la 5E pour le groupe d’Eulalio, baraque qui sent la sueur humaine. Nouvelle litière, nouveaux visages. Plutôt des visages connus mais que le destin avait séparé. Retrouvailles, discussions.
Certains ne veulent rien savoir de ce qui se passe pour éviter de se faire des idées. Ils préfèrent le bouche à oreille. Un autre ne comprend pas qu’à son âge, Eulalio puisse écrire ce journal dans lequel il raconte ce qu’il fait. Il n’est pas assez vieux pour raconter sa vie.

Fin de journée classique pour Eulalio qui écrit à Silvia.

 A suivre le 28 septembre…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Poster un commentaire

Classé dans Livres