Archives quotidiennes : 18/09/2014

Il y a 100 ans jour pour jour: LE PETIT MARSEILLAIS du vendredi 18 septembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 46 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Pas de grande une, les communiqués français étant rares, la presse sous contrôle ne peut guère s’avancer

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Toutefois un petit paragraphe d’un communiqué nous interpelle.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Dans certains secteurs, les Allemands se fortifient et se retranchent, nous dit-on. Nous sommes en train de passer de cette guerre de mouvement très meurtrière à ce qui va devenir la marque de fabrique de la Première Guerre Mondiale, la guerre des tranchées, le feu adverse étant tel que les hommes doivent se terrer pour en être protégé.

Une photo complète cette première page

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une vue du village mosellan de Thiaucourt autour duquel des combats se déroulent. Contrairement à l’espoir de libération qu’émet la légende de la photo, il ne reviendra français qu’en septembre 1918 par l’action des soldats américains. Ce village aujourd’hui abrite 35 000 tombes de combattants de tous pays de ce conflit dont un très beau cimetière militaire américain.

Une autre illustration en seconde page avec un peu d’humour au détriment du Kaiser

SAMSUNG CAMERA PICTURES

reprise d’une caricature britannique, je pense.

L’armée, elle, ne rigole pas avec ceux qui ne filent pas droit comme en témoigne cette brève de Montpellier

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Les années de prison ou de bagne tombent comme à Gravelotte pour les réfractaires certainement quand le motif n’est pas écrit.

Une autre brève originale avec probablement une coquille de la rédaction

SAMSUNG CAMERA PICTURES

qui parle de Portes-les-Montélimar! Au choix Portes-en-Valdaine, plutôt, Portes-les-Valence. Cette appelation ferait plaisir aux maires de Montélimar qui, de nos jours, aiment proclamer la cité des Adhémars, la « porte-de-la-Provence ».

Un article bizarre

SAMSUNG CAMERA PICTURES

opposition entre Bavarois et Prussiens qui devait exister dans l’armée allemande… mais qu’y a t-il de vrai dans tout cela?

Enfin, toujours ces interminables listes de blessés qu’on n’attendait pas aussi nombreux

SAMSUNG CAMERA PICTURES SAMSUNG CAMERA PICTURES

après 1 mois et demi de combat, les plus meurtriers de l’histoire militaire française. Un article du Dauphiné Libéré du 21 août 2014 abonde dans ce sens, l’Ardèche se couvrant en août 1914  d’hôpitaux militaires de fortune dans des établissements scolaires ou religieux divers, comme cela fut le cas dans tous les autres départements éloignés du théâtre des opérations.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux