Archives quotidiennes : 26/09/2014

Des PHOTOS sur PLAQUES de VERRE en RELIEF de la caisse de BARJAC (9/9)

Dernière série des photos stéréoscopiques sur plaques de verre.

Pour commencer la vie des nomades du désert

SAMSUNG CAMERA PICTURES

campement nomade

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les hommes prennent la pose pour le photographe

SAMSUNG CAMERA PICTURES

le repas partagé en cercle autour du feu pour se réchauffer

Des moments festifs en ville pour l’Aïd-El-Kébir (fin du mois de jeûne du ramadan) en négatif puis positif

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une fantasia à pied

SAMSUNG CAMERA PICTURES

une fantasia à cheval très suivie

SAMSUNG CAMERA PICTURES

des danses (nègres dit l’auteur des photos)

Des loisirs pour les Européens avec ces scènes de chasse au faucon dans la campagne

SAMSUNG CAMERA PICTURES

de belles voitures pour se rendre à cette chasse

SAMSUNG CAMERA PICTURES

les fauconniers arabes en action

Et pour finir cette série sur la note la plus intéressante au point de vue historique, cette plaque

SAMSUNG CAMERA PICTURES

sur laquelle on peut lire « Le Père de Foucault partant avec le Général Laperrine le 22/???/1909 ». Il s’agit d’une vue montrant Charles de Foucault, militaire, géographe, ermite, religieux et linguiste partant en tournée d’approvisionnement avec son ami de longtemps, le Général Laperrine. La biographie sur l’encyclopédie d’internet place cet épisode en septembre 1909, l’écriture de l’auteur de la photographie ne permettant pas de le faire.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Charles de Foucault en blanc au côté des militaires.

La photo est située à El Golea tout comme celle-ci qui représente peut-être aussi Charles de Foucault devant une grotte dans le même lieu à la même époque (même boîte)

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Voici donc un petit aperçu de cette collection de photos stéréoscopiques sur plaques de verre, moins 1/6ème de celle-ci. A suivre sur ebay où je me délesterai de quelques unités en double (positifs-négatifs-doublons) ou moins intéressantes (à mes yeux).

Poster un commentaire

Classé dans Photographie

Il y a 100 ans jour pour jour: LE PETIT MARSEILLAIS du samedi 26 septembre 1914

SAMSUNG CAMERA PICTURES

(JOUR 54 DE LA GUERRE/1561 JOURS DU CONFLIT)

Le Petit Marseillais du 26 septembre avec une illustration originale, la photo de M. Turpin

SAMSUNG CAMERA PICTURES

dont on ne parle absolument pas dans les 4 pages. Eugène Turpin était un chimiste de renom et on espérait certainement en lui pour mettre au point des explosifs plus performants.

Les nouvelles militaires

SAMSUNG CAMERA PICTURES

où l’on voit que le front se déplace vers le nord, dans cette « course à la mer ».

On nous narre aussi un des premiers combats où on doit prendre d’assaut la tranchée ennemis, à Péronne. Révolutionnaire par rapport à la tactique militaire de l’époque.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

En 4ème page, on nous présente une carte du front de l’Aisne où se déroule une violente bataille depuis 15 jours…

SAMSUNG CAMERA PICTURES

et où les pertes allemands ont été importantes devant Verdun.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Par contre, c’est  SAMSUNG CAMERA PICTURES

Ces combats qui durent maintenant depuis quasiment 2 mois obligent l’ouverture de nouveaux hôpitaux en dehors de la zone du front. Voici de nouvelles villes concernées

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Au quartier Rivales, un peu avant l’entrée en ville quand on vient de Montélimar, où on a ouvert une structure de 25 lits.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Un pavé explique aux familles de prisonniers comment correspondre avec eux par le biais de la Croix Rouge Suisse

SAMSUNG CAMERA PICTURES

avec la réciproque pour les prisonniers allemands en France.

Enfin, une nouvelle tragi-comique qui vérifie l’adage « la curiosité est un vilain défaut »:

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Bien sûr, on fait enterrer à ces « touristes » les morts allemands! (sous-entendu, les morts français l’ont déjà été… ce qui n’est pas sûr). On n’est pas encore à l’époque du tourisme mémoriel qui se développera sur les divers champs de bataille à partir de 1919 et dont Michelin fera paraître des guides spéciaux aujourd’hui assez prisés.

Poster un commentaire

Classé dans Journaux